EFL Dev Day (Le bilan)

Nous voilà tous de retour de Barcelone, il est donc temps de faire un petit bilan de cette première journée Enlightenment & EFL.

En tous premiers lieux nous tenons à remercier la Linux Foundation et Samsung d’avoir fourni la salle pour cet événement.

Nous retiendrons deux grands événements. Le premier, c’est la sortie de Enlightenemnt DR17 alpha. Le second, moins médiatique mais nécessaire pour le futur du projet: nous nous sommes mis d’accord sur la mise en place d’une équipe de gestion de la communauté.

Dans les perspectives du projet, nous noterons que lors de sa conférence, Carsten Haitzler (aka Raster) a confirmé que les efforts iraient vers l’amélioration de la prise en charge du bureau (ajout de gadgets etc…) et un meilleur support des interface tactiles.

Le meilleur commentaire étant celui des utilisateurs, je vous laisse dans son intégralité le compte-rendu d’un des visiteurs, Anisse Astier

# EFL/E17 future
Rasterman a présenté les principales directions prises par E17 et les EFL. Le compositing va devenir obligatoire, et non plus un module, dans la prochaine version d’E. Le même compositeur est utilisé pour Wayland et X11. L’objectif est d’avoir plus de gadgets et d’applications, ainsi que d’améliorer les outils de développement pour proposer un sdk.
Pour le rendu, l’objectif est d’améliorer le pipeline pour que les threads soient mieux utilisés, ainsi que le rendu asynchrone. Il est également prévu de pouvoir changer le backend à la volée.
Pour edje, ephysics y sera intégré pour permettre plus d’animations.
Wayland est entièrement supporté. Au niveau du code, le nouveau modèle objet EO va être étendu à plus de bibliothèques.
Le support audio est en cours. Enfin, elev8 est une technologie d’avenir pour faire du prototyping et des applications simples et dynamiques en javascript.

# enesim et esvg
Enesim est un framework graphique, dont la bibliothèque principale, enesim sert à faire du rendu graphique immédiat. Il sert à dessiner des formes, et plusieurs types d’objets/filtres: des chemins, ellipse, gradients, distorsion, etc.
Le backend software est le principal, et il y a également un backend opengl finit à 30%, ainsi qu’une preuve de concept d’un backend opencl. Les bibliothèques emage et etex servent respectivement au chargement d’images et au rendu de texte.
Enesim n’est pas forcément comparable à cairo, de par son architecture, notamment de rendu immédiat, ou le fait que ça soit multi-thread.
Esvg et egüeb s’appuient sur enesim pour supporter la spec svg en entier avec l’interactivité, les animation ou encore le multimédia. C’est plus rapide que librsvg, bien que le rendu ne soit pas parfait.

Le code de enesim n’est pas sur le SVN de E mais sur cette page http://code.google.com/p/enesim/

Cette technologie, est utilisée actuellement dans les EFL et plus particulièrement par Evas pour le rendu des images SVG. (lorsque le support de esvg est activé dans evas). Cela permet un gain de 20% lors du rendu de telles icônes par rapport a libsrvg.

Enesim est une technologie très intéressante, et la discussion qui a suivi la conférence nous laisse présager une intégration dans une future version d’evas.

 

 

flattr this!